lundi 31 décembre 2012

PushToTest Testmaker

PushToTest Testmaker est une plateforme de test et de supervision des applications. Elle permet de détecter une faille au niveau applicatif (problème de disponibilité, de performance ou de mauvaise réponse…)
Elle  permet de faire des tests fonctionnels sur les applications, d’enregistrer automatiquement les scénarios et supporte plusieurs langages de programmation pour l’écriture des scénarios: Java, .NET, Jython, Groovy, PHP, Ruby. Elle teste et de supervise les applications Ajax, Web, SOA (Service Oriented Architecture), Java Desktop et Windows Desktop.

L’outil PushToTest est composé de :
  • Un plugin qui se greffe au navigateur Internet afin d’enregistrer les scénarios (On peut aussi utiliser selenium pour enregistrer les scénarios) .
  • Un module qui lance, automatise et valide les tests .
  • Une interface de supervision .


    Le principe de fonctionnement est le suivant :
  • Un scénario de test est enregistré automatiquement à l’aide du greffon à partir du navigateur.
  • Le nom du script enregistré doit être ajouté au fichier de test (fichier XML qui contient les paramètres du test : test fonctionnel, test de performance …)
  • Le rejeu du scénario est lancé et on peut visualiser en temps réel le résultat des tests (validation ou échec, la cause d’un échec, le temps de réponse de l’application…).
  • Un émail peut être envoyé à l’administrateur au début et à la fin du test.


PasTmon : Passive Application Response Time Monitor

C’est un outil Open Source qui effectue des mesures passives du temps de réponses des applications. Il s’agit d’un sniffer réseau qui se place dans le réseau du serveur hébergeant l’application et qui permet de mesurer le temps de réponse des applications en analysant les trames TCP.
Le temps de réponse est divisé en tranches représentant le temps que prend chaque étape de la transaction
Il supporte les protocoles http, telnet, rlogin, rsh, FTP, SMTP, POP3 et IRC. Les mesures sont enregistrées dans une base Postgrepsql et sont représentées graphiquement via une interface WEB.
 
 

dimanche 30 décembre 2012

L'outil de capture d'écran : Gadwin PrintScreen

Screen capture software

Ce logiciel gratuit et très ergonomique permet de faire des captures d'écran personnalisées en quelques clics. Il permet de choisir avec le curseur la zone de l'écran à Capturer ainsi que les raccourcis clavier permettant de faire les captures . 


Cacti

Cacti est un logiciel de supervision réseau basé sur la puissance de stockage de données de RRDTool.
Il permet de représenter graphiquement divers statuts de périphériques réseau grâce à SNMP ou à des scripts (Bash, PHP, Perl, VBs...). 

 
Cacti permet aussi de fournir une vision à long terme des indicateurs, par exemple, l'évolution de la bande passante utilisée par les équipements réseau pour constater des problèmes éventuels de saturation et anticiper les besoins d'augmentation de débit sur les lignes.



Le logiciel de supervision Nagios



Nagios est l’outil de supervision Open Source de référence, il supervise les hôtes (serveurs, stations de travail, routeurs, ...) et des services (http, ftp, smtp, pop3, ...).
Il est destiné ã informer les administrateurs systèmes des problèmes du réseau avant les clients, les utilisateurs finaux et les managers.
Nagios se décompose de trois parties :
  • Un moteur qui se charge ordonnancer les tâches de supervision
  • une interface web permettant d'avoir une vue d'ensemble du fonctionnement du système d'information et des anomalies possibles.
  • Des plugins, soit une centaine de mini programmes complémentaires permettant, en fonction des besoins, de superviser chaque service ou ressource disponible sur l'ensemble des ordinateurs ou éléments réseaux d'un système d'information. Ces plugins sont programmés dans les langages les plus adaptés à leur tâche (Bash, C++, Perl, Python….)
Nagios monitor

Le service de monitoring fonctionne par des vérifications intermittentes sur les hôtes et les services que l'on spécifie en utilisant des plugins externes qui retournent des informations d'états vers Nagios. Quand des problèmes sont rencontrés, le service de monitoring peut envoyer des notifications vers des contacts par divers moyens (email, message instantané, SMS, etc.). Les informations sur le statut actuel, les logs, et rapports peuvent tous être atteints via un navigateur Internet.